17 mai : Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, la préfecture de Police a participé à une demi-journée d'échanges autour de cette thématique lors d'un évènement organisé par le ministère de l’Intérieur.

TableRonde_17mai_diapo


Depuis le 1er janvier 2019, 86 faits à caractère homophobe ou transphobe ont été constatés dans le périmètre de la DSPAP dont 60% pour Paris. Préoccupée par ces actes de haine et de discrimination, la préfecture de Police souhaite prendre toute sa place dans ce combat mené contre ces actes inacceptables.

La préfecture de police a mis en place des mesures spécifiques pour l’accueil des personnes LGBT dans les commissariats et les services en charge d’accueillir du public.

Fin 2018, des référents "LGBT" ont été désignés pour veiller à la maîtrise des spécificités liées à l’accueil des personnes transgenres au sein des 83 circonscriptions. Une note de cadrage interne a d'ailleurs été élaborée à destination de ces référents concernant le traitement des personnes transgenre par les policiers lors des palpations, fouilles et de l’encellulement.
 
Une formation relative à l’accueil des personnes victimes d’actes homophobes et au traitement des plaintes et mains courantes a été organisée en janvier 2019. La formation était assurée par la DILCRAH avec le soutien de deux associations (l’Inter-LGBT et FLAG).

En 2019, la préfecture de poursuivra activement son action. Plusieurs pistes de travail sont en cours de réflexion et notamment :

  • Poursuivre la formation des référents "LGBT" des 83 circonscriptions et élargir leurs missions afin qu'ils deviennent référents "égalité/diversité/ lutte contre les discriminations".
  • Former les psychologues en commissariat et les intervenants sociaux à cette thématique afin d'expérimenter un dispositif spécifique d'accueil des publics LGBT à Paris
  • Former les officiers de prévention des MPCE à cette thématique
  • Réactualiser la charte d'accueil dans les commissariats en incluant les publics transgenre.

Posté le 23/05/2019