Le laboratoire central de la préfecture de police

Modifié le 10/11/2020

Une expertise scientifique et technique au profit de la sécurité des Parisiens

Fort d’une expérience de plus de 140 ans, le Laboratoire central de la Préfecture de police (LCPP) est la direction d’appui scientifique et technique de la Préfecture de police de Paris, au service des habitants de Paris et de la petite couronne, pour lutter contre les risques explosifs, chimiques et d’incendies qu’ils soient chroniques, aigus, accidentels ou provoqués.

Le LCPP est une structure particulière, par ses missions et ses modalités d’intervention. Les équipes qui le composent assurent un continuum technique et scientifique entre le terrain, le laboratoire, la prévention et la formation. Les experts techniques disposent de compétences avérées et reconnues dans les écosystèmes scientifiques, nationaux et internationaux.

Intégré au sein de la Préfecture de police de Paris, le LCPP travaille au quotidien avec toutes ses directions, qu’elles soient de police active, administrative et de soutien, ainsi qu’avec les services de la Ville de Paris. Il entretient des relations étroites avec la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP).

Service commun d’intérêt local, le Laboratoire central, composé de plus de 190 personnels scientifiques, techniques et administratifs, est financé par le budget spécial de la Ville de Paris à hauteur de 18 M€.

Investigation d'un technicien de la Permanence Incendie-Explosion suite à l'explosion Rue de Trévise le 12 janvier 2019
full size
Investigation d'un technicien de la Permanence Incendie-Explosion suite à l'explosion Rue de Trévise le 12 janvier 2019
Investigation d'un technicien de la Permanence Incendie-Explosion suite à l'explosion Rue de Trévise le 12 janvier 2019
Investigation d'un technicien de la Permanence Incendie-Explosion suite à l'explosion Rue de Trévise le 12 janvier 2019
Prélèvement de résidus incendies par la PIE suite à l'incendie de la Rue Erlanger le 4 février 2019
Prélèvement de résidus incendies par la PIE suite à l'incendie de la Rue Erlanger le 4 février 2019
le 4 février 2019, déclenchement de l'explosion d'une bombe de 1000 livres découverte Porte de la Chapelle, impossible à désamorcer ou transporter
Le 4 février 2019, déclenchement de l'explosion d'une bombe de 1000 livres découverte Porte de la Chapelle, impossible à désamorcer ou transporter
le 4 février 2019, déclenchement de l'explosion d'une bombe de 1000 livres découverte Porte de la Chapelle, impossible à désamorcer ou transporter
Le 4 février 2019, déclenchement de l'explosion d'une bombe de 1000 livres découverte Porte de la Chapelle, impossible à désamorcer ou transporter
Prélèvement par la PCBR suite à des émantions suspectes dans un égoût, le 8 avril 2019
Prélèvement par la PCBR suite à des émantions suspectes dans un égoût, le 8 avril 2019
Investigations de la PIE suite à l'incendie de Notre-Dame, le 15 avril 2019
Investigations de la PIE suite à l'incendie de Notre-Dame, le 15 avril 2019
Investigations de la PIE suite à l'incendie de Notre-Dame, le 15 avril 2019
Investigations de la PIE suite à l'incendie de Notre-Dame, le 15 avril 2019
Prélèvement de poussière surfacique sur les toits de l'île de la Cité, pour le dosage du plomb, suite à l'incendie de Notre-Dame
Prélèvement de poussière surfacique sur les toits de l'île de la Cité, pour le dosage du plomb, suite à l'incendie de Notre-Dame
Tri des déblais de l'incendie de notre-Dame, pour recherche d'éléments suspects par la PIE, 27 avril 2019
Tri des déblais de l'incendie de notre-Dame, pour recherche d'éléments suspects par la PIE, 27 avril 2019
Fabrication d'une scène incendie pour les besoins des formations RCCI, mai 2019
Fabrication d'une scène incendie pour les besoins des formations RCCI, mai 2019
Prélèvement par la PCBR suite à des émantions suspectes dans un égoût, le 2 juin 2019
Prélèvement par la PCBR suite à des émantions suspectes dans un égoût, le 2 juin 2019
Analyse d'une lettre renfermant des substances suspectes par la PCBR, le 18 juin 2019
Analyse d'une lettre renfermant des substances suspectes par la PCBR, le 18 juin 2019
Prélèvement de produits chimiques dans la Seine, à Rouen, suite à l'incendie de Lubrizol, le 26 septembre 2019
Prélèvement de produits chimiques dans la Seine, à Rouen, suite à l'incendie de Lubrizol, le 26 septembre 2019
Essai de réactions chimiques dangereuses lors de formation du personnel de la PCBR, novembre 2019
Essai de réactions chimiques dangereuses lors de formation du personnel de la PCBR, novembre 2019
Essai de réactions chimiques dangereuses lors de formation du personnel de la PCBR, novembre 2019
Essai de réactions chimiques dangereuses lors de formation du personnel de la PCBR, novembre 2019
Découverte d'une bombe de 500 livres, désamorçage et évacuation, Porte de la Chapelle, le 18 février 2020
Découverte d'une bombe de 500 livres, désamorçage et évacuation, Porte de la Chapelle, le 18 février 2020
Découverte d'une bombe de 500 livres, désamorçage et évacuation, Porte de la Chapelle, le 18 février 2020
Découverte d'une bombe de 500 livres, désamorçage et évacuation, Porte de la Chapelle, le 18 février 2020
Découverte d'une bombe de 500 livres, désamorçage et évacuation, Porte de la Chapelle, le 18 février 2020
Découverte d'une bombe de 500 livres, désamorçage et évacuation, Porte de la Chapelle, le 18 février 2020
Hall d'accueil du LCPP, juillet 2020
Hall d'accueil du LCPP, juillet 2020
 

Pour assurer ses missions, le Laboratoire central déploie ses activités selon les axes suivants :

Les missions 

Interventions

Le LCPP met en œuvre 3 permanences opérationnelles 7 jours/7 et 24h/24 et des capacités d’enquêtes environnementales et d’interventions en cas d’intoxication au monoxyde de carbone :

  • permanence déminage  : elle intervient à la demande des forces de police, lors de la découverte d’objets ou de véhicules suspects ou lors d’attentat ou de tentative d’attentat par explosifs et lors de découverte de munitions (1800 interventions/an en 17 minutes en moyenne), et 3 tonnes de munitions par an sont enlevées. Ce service vient également en appui de la brigade de recherches et d’interventions dans sa configuration de brigade anti-commando à Paris et en appui du RAID en petite couronne ;
  • permanence incendie-explosion : elle est sollicitée par les forces de police et la BSPP, principalement pour conduire les enquêtes techniques après les incendies, les explosions, les chocs électriques et les accidents d’ascenseurs (600 interventions/an) ;
  • permanence chimie, biologie et radiologie  : elle est chargée d’assurer la mise en œuvre d’une unité mobile d’analyses chimiques en appui aux forces de police et de secours afin, principalement, de détecter, voire d’identifier en urgence des substances chimiques, biologiques et radiologiques afin d’en évaluer la dangerosité (130 interventions/an). De plus, le laboratoire assure l’enlèvement en urgence, le tri et l’élimination de produits dangereux abandonnés sur la voie publique ;
  • enquêtes environnementales  : les enquêteurs se déplacent sur site afin de rechercher l'origine et la nature d'une pollution chimique suspectée ou avérée (hydrocarbures, métaux, monoxyde de carbone…). Ils définissent une stratégie de recherche en fonction des polluants suspectés et effectuent des prélèvements et des mesures en prenant en compte le contexte et l’environnement (activités industrielles, artisanales…).

Le LCPP est l’une des composantes mobilisables du Détachement Central Interministériel d’Intervention Technique (DCI-IT) en charge de la lutte contre les menaces terroristes de nature nucléaire, radiologique, biologique ou chimique (NRBC). Ses experts sont référents techniques de l’échelon permanent de coordination dans le domaine des produits chimiques.

Le LCPP fait partie du pôle urgence (évaluation du risque immédiat) du réseau national des laboratoires « BIOTOX-PIRATOX » depuis plusieurs années et deux de ses experts sont membres du conseil scientifique du réseau.


Analyses, essais, modélisations et expertises

Les équipes d’interventions s’appuient, au sein du laboratoire, sur des personnels disposant de fortes compétences scientifiques et d’équipements scientifiques de pointe :

  • analyses chimiques : travaux menés sur les prélèvements effectués lors des interventions afin d’identifier et doser des composés d’origine organique et minérale (polluants naturels, polluants industriels, composés incendiaires, composés explosifs …) dans différents milieux (eau-air-sol). Une des compétences majeures des équipes est l’identification des produits inconnus. Les laboratoires de chimie sont accrédités par le COFRAC selon la norme ISO/IEC 17025 (accréditation n°1-1350, portée disponible sur  www.cofrac.fr);
  • sciences de l’incendie  : réalisation de modélisation, d’essais et d'expérimentations en laboratoire et sur site extérieur afin d’améliorer la compréhension de l’origine et du développement des incendies dans les bâtiments et d’expertiser voire d’appuyer de nouveaux développements dans le domaine des matériaux, des systèmes de protection et d’extinction.

Le LCPP met son expertise aux services des différents services de l’État dans le domaine de l’incendie, des pollutions et des explosions. Il compte plus de 10 experts judiciaires régulièrement sollicités.


Prévention et formation

Fort de son expérience, le LCPP mène des actions de prévention dans les domaines suivants :

  • prévention des risques d'incendie  : il émet des avis dans le cadre des commissions de sécurité, par l'étude de dossiers (3000/an) et par la participation à plus de 1100 visites par an d'IGH et d'ERP. Le LCPP apporte aux autres services de sécurité (BSPP et architectes de sécurité de Paris) une compétence technique en électricité et dans la compréhension d'installations complexes mises en œuvre pour assurer la sécurité du public, et un savoir-faire en ingénierie de la sécurité incendie (outils de modélisations).
  • contribution à l'élaboration de textes réglementaires et de guides dans le domaine de la sécurité incendie ;
  • inspection de sécurité des équipes du déminage lors des grandes manifestations au côté des équipes cynotechniques de la PP (600 /an) ; examen et prescription des conditions de sécurité mises en œuvre lors des spectacles pyrotechniques (250 /an).

Le LCPP organise et réalise des formations dans ses domaines de compétence (déminage, engins explosifs improvisés, risques chimiques, intoxication au monoxyde de carbone, modélisation du désenfumage...).

De plus, le LCPP peut réaliser des prestations payantes dans certains de ses domaines de compétence.


Recherche, développement et qualité   

Afin d’anticiper les nouveaux risques, d’améliorer les méthodes d’investigation et de faire progresser la prévention, le LCPP réalise des actions de recherche et de développement en étroite coordination avec de nombreux partenaires tant nationaux qu’internationaux (universités, entités diverses publiques ou privées IRCGN, INPS, CSTB, CEA, ISL, DGA, etc.). A ce titre, le LCPP pilote et finance des travaux de doctorat et participe à de nombreux projets de recherche ANR, H2020.

Dans le domaine de la qualité, le LCPP est accrédité selon la norme ISO/IEC 17025 et mène un projet d’intégration d’autres référentiels : ISO 9001, ISO 14001, ISO 45001.


Les moyens

Service commun d’intérêt local, le laboratoire central, composé de plus de 190 personnels scientifiques, techniques et administratifs, est financé par le budget spécial de la Ville de Paris à hauteur de 18 M€.

Le laboratoire central est implanté sur trois sites :  Paris XVe, Bièvres (91), Saint-Denis (93) pour une surface totale de 5 400 m2.

Le site principal comporte à lui seul plus de 4500 m2 de laboratoires et de bureaux dans lesquels le personnel dispose de moyens technique et analytique des plus performants : spectrométrie infrarouge, spectrométrie Raman,  électrophorèse capillaire, ICP-MS, ICP-AES, HPLC, chromatographie liquide et gazeuse, GC-MS, thermogravimétrie, cône calorimètre, pyrolyse, fluorescence X, microscope électronique.... Les personnels d'intervention sont équipés d'un parc analytique portatif, quant aux démineurs, ils sont équipés de robots tout terrain équipés de canon à eau, de caméra à rayon X pour analyse non destructive et  de divers matériels spécifiques à leur métier.

Parmi le personnel du LCPP, on recense plus de 10 experts judiciaires dans le domaine de l'incendie, des explosions et des pollutions.


Documents à télécharger

Pour plus d’informations sur le LCPP :



Contact

pp-labcent[at]interieur.gouv.fr        

01.55.76.23.05