Garantir la sûreté de votre surface de vente

Modifié le 10/02/2015

Alarmes, vidéoprotection, chambre de sûreté, etc., découvrez les clés pour sécuriser votre surface de vente.

Éclairage

Il devra être performant pour ne pas laisser de zones d'ombre et optimiser la vidéoprotection. L'éclairage sera maintenu même en période de fermeture afin de faciliter une surveillance naturelle depuis la voie publique.


Présentoirs et vitrine

Ils devront être positionnés de manière à favoriser leur surveillance naturelle par le personnel ou par un système de vidéoprotection (nous vous conseillons de prendre contact avec un correspondant sûreté.
Veillez à ce que la hauteur des présentoirs n'excède pas 1,20 m.


Zone administrative ou de préparation

Code-d-acces


Le plus souvent, elle se situe directement derrière le comptoir. Son niveau de protection devra être en adéquation avec les mesures de protection de l 'ensemble de votre site commercial. Elle pourra être dotée d'un contrôle d'accès de type « clavier alphanumérique » avec un code sous contrainte (lien vers glossaire). Nous conseillons de doter cette zone d'une porte solide, voire blindée et de murs pleins. Elle pourra servir à vous replier en cas de vol à main armée.
Elle sera dotée d'une ligne téléphonique, de la centrale d'alarme ainsi que d’un écran de visionnage de la vidéo-protection.


Bas-flanc

Les comptoirs à destination du public devront être placés en fond d'officine, le plus loin possible des accès. Leurs dispositions devront permettre une vue générale de l'ensemble de l'espace de vente et une vue directe sur l'entrée. Ils devront offrir une véritable séparation entre l'espace publique et la surface de vente. Il faudra privilégier une hauteur supérieure à 1,30 m et une largeur d'au moins 60 cm.


L'entrepôt de substances classées au tableau B (stupéfiant)

Conformément à la réglementation en vigueur (article R 5132-80 du Code de la santé publique), l'armoire, dédiée à cet usage, devra être positionnée au fond de l'officine. Il est préférable que celle- ci soit hors de la vue du public. L'armoire devra être fermée à clé et munie d'un dispositif d'alerte ou de sécurité renforcé. Nous recommandons que cette armoire soit sous vidéoprotection. Ayez toujours les clefs de cette armoire sur vous : en aucun cas vous ne devez les laisser sur le coffre ou à proximité.


Détecteurs et alarme

Tous les ouvrants doivent être placés sous alarme de type contacteur ou de détecteurs de fond de gâche pour les issues de secours. Le rideau métallique sera doté d'un détecteur de type sabot. L'ensemble des volumes intérieurs doivent être protégés par un détecteur volumétrique.
Des boutons de déclenchement d'alarme devront être positionnés à plusieurs endroits stratégiques de votre site pour pouvoir actionner immédiatement l'alerte. En dernier recours, en cas de prise d'otages, il y a toujours un endroit où vous irez systématiquement : les toilettes. Installez également un bouton d'alerte à cet endroit.
L'alarme sera couplée à un dispositif sonore et à un système lumineux en façade (prisme ou flash clignotant dans l'enseigne, par exemple).
La centrale d'alarme devra comporter un code « sous contrainte » qui permettra d'avertir le chargé de la télésurveillance. Ce code ne doit pas être visuel ou sonore pour ne pas alerter les malfaiteurs et ne pas mettre votre vie en danger.
Pensez à changer régulièrement le code de votre alarme et ne choisissez pas un code trop facile à deviner (évitez votre date de naissance, par exemple).


Alarme portative et PTI

Un PTI (poste de travailleur isolé) est un dispositif électronique individuel qui permet de signaler un incident (agression ou malaise par exemple) par l'envoi d'un SMS ou par un message de type mail à destination d'une centrale d'alarme.


La plupart des PTI modernes ont plusieurs modes d'alerte :

  • la perte de verticalité, absence de mouvement ou mouvements brusques ;
  • le déclenchement manuel ou l’arrachement de cordon ;
  • les chocs.


Ils fonctionnent habituellement grâce aux réseaux cellulaires et sont dotés d'un puissant GPS pour permettre une localisation en intérieur. Ils peuvent prendre plusieurs formes allant de la montre au téléphone portable.


La vidéoprotection

Videoprotection


Toute la protection d'un site commercial ne peut reposer exclusivement sur la vidéoprotection (voir la fiche technique ). Cependant, elle reste une mesure de sûreté indispensable dans certains cas :

  • pour dissuader,
  • pour assurer une levée de doute pendant et en dehors des heures de présence (vol à mains armées, cambriolages, etc.),
  • pour identifier les auteurs d'infraction lors de la phase d'enquête.



Nous préconisons souvent l'installation de trois types de capteurs :

  • en extérieur, des caméras sous caisson anti-vandale (ne pas confondre avec l'IP66) fixées à une hauteur minimum de 2.50 m ;
  • des fausses caméras ou de vraies caméras visibles qui capteront l'attention des malfaiteurs ;
  • des caméras discrètes, miniaturisées ou de type pinehole (trou d 'épingle) implantées de manière à couvrir les caméras visibles.


Affichage au sein de votre commerce

Concernant la vidéoprotection, son signalement est obligatoire et réglementé. N'hésitez pas à trop signaler votre système, plutôt que pas assez. Si vous n'êtes pas équipé de caméra, affichez quand même les macarons (les malfaiteurs penseront à un système de caméras discrètes).


Indiquez clairement que l'accès à votre magasin n'est pas autorisé aux personnes porteuses de casques ou de casquettes (merci à nos amis les livreurs de se plier également à ce règlement). Attention aux porteurs de bonnet : ce couvre-chef peut être en fait une cagoule roulée.


Coffre-fort et caisse

Coffre-fort

En fonction des valeurs entreposées sur vote site commercial, les assurances demandent l'installation de coffres-forts  (voir la fiche technique ). Il est important que ce coffre soit scellé au sol, car il est souvent plus facile de déplacer un coffre que de l'ouvrir sur place (le facteur « temps » pour un malfaiteur est très important). Dans la mesure du possible, n'installez pas ce coffre contre un mur mitoyen. Le perçage de ce mur peut contourner beaucoup de dispositifs de protection et d'alerte. De même, il doit être muni d'un retardateur d'ouverture d'au minimum 20 minutes et sous contrainte horaire (serrure horaire).


Nous vous recommandons vivement de vous doter d'un coffre-fort "tirelire". La fente sur le dessus du coffre permet de déposer les fonds sans avoir à ouvrir la porte.


Les transports de fonds

Voici un rappel des obligations légales

  • Décret 2000-123
    • Article 1  : Afin d'assurer la sécurité du dépôt et de la collecte des fonds, les personnes publiques ou privées faisant appel, de façon habituelle, à des personnes physiques ou morales exerçant l'activité de transport de fonds, de bijoux ou de métaux précieux, ci-après désignées " entreprises de transport de fonds ", équipent ceux de leurs locaux desservis par ces entreprises des dispositifs prévus par le présent décret.
  • Décret 2000-376
    • Article 1  : Sont soumis aux dispositions du présent décret tous les transports sur la voie publique de fonds ou de métaux précieux représentant une valeur d'au moins 30 000 Euros et tous les transports sur la voie publique de bijoux représentant une valeur d'au moins 100 000 Euros, sauf s'il y est procédé par une personne physique pour son propre compte ou par l'autorité militaire ou si la protection est assurée par une escorte de la gendarmerie nationale ou de la police nationale.
    • Article 7
      • Les personnes mentionnées à l'article 1er exploitant des magasins de commerce de détail d'une surface de plancher hors oeuvre nette supérieure à 6 000 mètres carrés ou d'une surface de vente supérieure à 3 000 mètres carrés équipent ceux de leurs locaux desservis par les entreprises de transport de fonds des dispositifs mentionnés au chapitre Ier, dans les conditions prévues à ce chapitre.
      • Les personnes mentionnées à l'article 1er qui, réunies dans un même immeuble, font partie d'un ensemble commercial comptant au moins vingt unités dont la surface totale de vente excède 1 600 mètres carrés et bénéficiant d'aménagements conçus pour permettre à une même clientèle l'accès de leurs établissements équipent ceux de leurs locaux desservis par les entreprises de transport de fonds :Soit d'une pièce commune, qui est sécurisée. Cette pièce est réalisée en matériaux pleins. Elle bénéficie de l'un au moins des dispositifs de l'article 3 ;
      • Le dépôt et la collecte des fonds se font exclusivement dans cette pièce. Ils s'effectuent en dehors de la présence et de la vue du public ;
      • Les personnes mentionnées à l'article 1er occupant une unité de l'ensemble commercial équipée de l'un des dispositifs de l'article 3 ne sont pas tenues de contribuer à l'installation de la pièce commune sécurisée. Elles sont néanmoins prises en compte pour la détermination du seuil de vingt unités prévues à cet alinéa ;
      • Soit d'un aménagement permettant, à l'intérieur de l'ensemble commercial, le cheminement des convoyeurs lors du transport des fonds ainsi que le dépôt et la collecte des fonds en dehors de la présence du public. La commission départementale de la sécurité des transports de fonds prévue à l'article 12 du décret du 28 avril 2000 susvisé est préalablement saisie pour avis par les personnes mentionnées au premier alinéa du 2° de la mise en oeuvre de l'aménagement prévu au b. Elle se prononce dans les conditions prévues à l'article 6.


Générateur de brouillard ou de fumée

Ce type de dispositif permet d'opacifier un important volume en quelques secondes par la dispersion d’un épais brouillard dans un volume clos (exprimé en m3). L’intérêt de ce système est de désorienter et d'aveugler un intrus car le brouillard émis ne permet pas une vision à plus de quelques centimètres. Il est généralement couplé à un système de détection. L'utilisation de ce dispositif doit être réalisé en adéquation avec la détection utilisée : en cas de télésurveillance, il ne faut pas déclencher la dispersion de la fumée avant d'effectuer la levée de doute  (voir la fiche technique ).


Si ce matériel est très efficace lors d'un cambriolage, il ne doit surtout pas être utilisé pendant un braquage sauf si vous et votre clientèle êtes en sûreté. En effet, le déclenchement peut engendrer une panique chez le malfaiteur, ce qui ne ferait qu'aggraver la situation.


ADN chimique

Initialement le marquage à « l'ADN chimique » était prévu pour marquer les objets de valeurs ou pour lutter contre le vol de métaux. Désormais, la technologie est aussi utilisée comme système anti-intrusion pour vaporiser les intrus, les cambrioleurs ou les braqueurs avec un liquide invisible marquant la peau et les vêtements. Le « système anti-intrusion par vaporisation » enverra en direction des intrus un jet de faible pression d’une solution liquide contenant un code unique.


L'ADN chimique devrait rester détectable sur la peau et les cheveux pendant des semaines et sur les vêtements encore beaucoup plus longtemps. La solution est invisible à l’œil nu mais des traces jaunes fluo se révèleront à la lampe à ultraviolet.