×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

Démarches  

Le bureau des permis de conduire sera exceptionnellement fermé au public le lundi 25 septembre 2017

Les séniors

Modifié le 04/12/2013


Avec l’âge, des altérations physiologiques apparaissent inéluctablement.Voilà pourquoi les seniors sont une cible propice aux accidents de la route. Ces changements, qui portent essentiellement sur la vision, l’ouïe et la motricité, modifient progressivement l’aptitude à la conduite et au déplacement.

  • Diminution de l’acuité visuelle :
- Baisse de la vision de près et de la vision de loin
- Temps d’accommodation plus long entre la vision de près et la vision de loi
  • Altération de la perception de la luminosité, des contrastes et des couleurs
  • Rétrécissement du champ visuel
  • Diminution de la résistance à l’éblouissement : le temps de récupération d’un œil ébloui augmente avec l’âge. Quand il faut 10 secondes à 25 ans, cela peut mettre jusqu’à 2 minutes chez les plus de 40 ans.
  • Affaiblissement de la qualité de l’audition : discerner les sons et localiser leur origine est plus difficile.
  • Diminution des réflexes : le temps de réaction est plus long ;

Tous ces problèmes fonctionnels rendent les promenades (à pied ou à vélo) dans les villes plus dangereuses.


L’accidentologie des seniors à Paris

Piéton sénior

Les statistiques considèrent que l’on est un senior à partir de 60 ans.

Les seniors représentent 19,9% de la population parisienne. Ils sont surreprésentés dans les accidents mortels (28%) et dans les accidents graves (17%). A Paris, leur déplacement est réalisé essentiellement de manière pédestre et en transport en commun. Année après année, c’est en tant que piéton qu’ils sont le plus accidentés. En 2012, ils représentaient 56% des tués en tant que piéton et 36% dans les blessés graves (consultez le bilan de l'accidentologie ).


Personnes âgées au volant


Sensibiliser les seniors aux dangers de la route, communiquer les bons réflexes pour maintenir leur autonomie à se déplacer sans risques, à pied ou en voiture, c’est le but de la préfecture de police. Au quotidien, les unités de police sont au plus près des seniors, sur les marchés, dans les mairies lorsque des opérations sont organisées.


Protégez-vous dans la rue

Comment éviter d’être victime d’un accident de la route ?

En 2012, 460 piétons de plus de 60 ans ont été victimes d’un accident de la route. Parmi ces accidentés, 75 ont été blessés gravement et 10 mortellement, soit plus de la moitié des 18 piétons tués dans les rues de la capitale. La baisse de vigilance liée à l’âge (champ visuel rétréci, acuité visuelle affaiblie, audition et réflexes diminués) et à l’habitude des trajets journaliers est le principal facteur accidentogène des seniors.

Renforcez votre vigilance lors de vos trajets quotidiens et adaptez votre comportement à vos capacités physiques.


Piétons


  • avant de traverser, regardez bien à droite et à gauche, même sur les passages piétons protégés ;
  • empruntez les passages piétons protégés par les feux tricolores ;
  • ne traversez que lorsque le feu est rouge pour les automobilistes et le signal piéton vert ;
Feux pietons
  • sur les grands axes, respectez toujours la traversée en deux temps ; 
panneau_2_temps
  • vous devez voir et être vu. Si un véhicule gêne votre visibilité pour vous engager, n’hésitez pas à traverser plus loin.
De même, soyez particulièrement vigilant avec les camions ou les poids lourds, le conducteur peut manquer de visibilité du haut de sa cabine et ne pas vous voir traverser devant lui lorsqu’il redémarre ou recule.

 ATTENTION : Certaines rues à sens unique comportent un contre-sens autorisé pour les cyclistes, signalisé par un panneau et par un marquage au sol.


Automobilistes


Sachez adapter votre conduite à votre âge :
  • faites vérifier régulièrement votre vue, votre ouïe et vos réflexes ;
  • attention aux médicaments qui peuvent entraîner une baisse de vigilance (les médicaments concernés portent un pictogramme désignant le risque pour la conduite) ; 
picto_niveau_3
  • faites un stage de remise à niveau afin de vous mettre à jour avec la signalisation et le code de la route notamment les priorités ;
  • optez pour une voiture avec une conduite assistée et une boîte automatique ;
  • évitez les carrefours trop complexes, les heures de pointe et la conduite de nuit.

Testez vos connaissances


Quiz Seniorissimo

Photo : quiz Séniorissimo Combien de panneaux STOP sont implantés dans le domaine public de la capitale ?
Quel est le grand couturier qui a posé pour la campagne de sécurité routière sur le port du gilet jaune ?
Découvrez la sécurité routière de façon ludique à travers des QCM et des mots croisés !