×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

Démarches  

Le bureau des permis de conduire sera exceptionnellement fermé au public le lundi 25 septembre 2017

S'entraîner pour être prêt !

Modifié le 06/12/2013

Les exercices du Secrétariat Général de la Zone de Défense et de Sécurité (SGZDS)
Exercice NRBC

Les exercices préparent la Zone de Défense et de Sécurité aux événements majeurs

Les exercices sont indispensables  :
  • Ils permettent de vérifier régulièrement l'adéquation de la stratégie de sécurité régionale avec les risques potentiels, ainsi que le bien fondé de la planification et des procédures qui en découlent ;
  • Ils doivent augmenter la réactivité et l'efficacité des acteurs de la gestion de crise ;
  • Ils habituent les services à travailler en commun et permettent une meilleure coordination des acteurs de la sécurité ;

Les thématiques récentes d’entraînement ont été notamment les suivantes : évacuation de population, test du plan régional d’alimentation en eau potable, NRBC-E 2013.

Le retour d'expérience est une autre composante essentielle de l'exercice. Il est élaboré avec l’ensemble des participants.


Le RETEX (retour d’expérience)

Le retour d’expérience se décompose en trois temps.

Pendant l’exercice

Un observateur dédié au retex est présent au sein de chaque pôle. Il a pour mission d’identifier les différents points qui doivent faire l’objet de corrections ou d’évolutions dans la planification.

A la fin de l’exercice (« débriefing à chaud »)

Un débriefing par pôle est organisé avec tous les participants afin qu’ils puissent faire un premier retour sur les difficultés rencontrées, les évolutions nécessaires ou les « bonnes pratiques » développées au cours de l’exercice. Sur la base des éléments du débriefing, chaque chef de pôle assure une pré-synthèse dont les éléments majeurs sont annoncés à la fin de l'exercice.

Après l’exercice

Chaque service est invité à réaliser un travail d’analyse. Ce travail doit porter sur les éléments de la planification, afin d’être pris en compte dans l’analyse globale. Tous ces éléments de RETEX sont ensuite synthétisés en vue d’une réécriture de la planification.


Exemples d'exercices réalisés 

Exercice NRBC-E 13 (Nucléaire Radiologique Biologique Chimique - explosifs)

NRBC 13

Le scénario : Informé dès le 12 novembre par la préfecture du Val de Marne d’une suspicion de toxi-infection alimentaire collective survenue dans son département puis le 13 novembre du caractère malveillant de cette intoxication due à un agent bactériologique, le centre opérationnel zonal faisait face à trois nouveaux attentats le 14 novembre ; une explosion avec propagation de poussières radioactives se produit dans les Hauts de Seine lors d’un séminaire d’entreprise ; une autre explosion a lieu à la gare RER de Val d’Europe en Seine et Marne faisant une soixantaine de victimes suite à la dispersion d’un agent chimique ; enfin, un engin explosif artisanal explose au milieu de la foule rassemblée sur l’aérodrome de Cormeilles en Vexin lors d’un meeting aérien entrainant également la dispersion d’un autre agent chimique…

Les objectifs  de ce type d'exercice sont stratégiques et opérationnels: tous les acteurs, du Préfet de police, préfet de zone aux primo intervenants sur le terrain vont tester leurs capacités de réaction et de gestion de ce type d’évènement. Ils vont également tester des modalités de coordination prévues par ORSEC, tester les protocoles d’intervention NRBC des services de secours et des forces de l’ordre, tester la circulation de l’information entre les partenaires, tester la communication, …

En 2013, 1350 intervenants de terrain participaient à l’exercice.

Exercice SINUS (Système d’identification numérique standardisé) et CIP PP (Centre d'Information du Public de la Préfecture de Police)

CIP

Le Scénario : Le jeudi 28 Février 2013, un incendie survenait dans un hôtel parisien. On dénombrait une centaine de victimes.

L’objectif  de cet objectif était de vérifier l'efficacité du Centre d'Information du Public et du programme SINUS. Ces deux applications, développées par le SGZDS Paris, permettent de  réaliser un suivi et un bilan de nombreuses victimes. Le CIP est alimenté en temps réel par le dispositif de suivi de victimes  SINUS et va permettre de répondre rapidement au téléphone aux questions légitimes des familles d'éventuelles victimes de sinistres de grande ampleur.

Pour cet exercice, des unités des directions de la Préfecture de Police (DSPAP, DOPC, service du cabinet) et des membres du milieu associatif (Croix rouge française, fédération nationale de protection civile) étaient conseillés par des psychologues de la Préfecture de Police.

EVAGGLO, exercice majeur zonal d’évacuation de population

Evagglo

Scénario : Le  jeudi 6 décembre 2012, dans le XVe arrondissement, des ouvriers découvraient une bombe datant de la seconde guerre mondiale. Sa neutralisation nécessitait l’évacuation de tout habitant dans un rayon de 400 mètres concernant ainsi des crèches, des lycées, des établissements de soins, des maisons de retraite, deux stations de métro, etc. Mais l’engin explosait, causant d’importants dégâts matériels. Un laboratoire de recherche était endommagé et des  agents pathogènes libérés, entraînant la mise en place d’une nouvelle zone de sécurité beaucoup plus importantes (16 crèches, 5 établissements d’enseignement supérieur, 5 cliniques et hôpitaux, 6 foyers pour personnes en situation de handicap, 4 maisons de retraite, 27 hôtels, 16 stations de métro ou encore la gare SNCF Montparnasse).

Les objectifs  de cet  exercice « sur table » était de tester la planification d'une évacuation massive de population sous toutes ses composantes : l’alerte (entre les services de l'Etat mais aussi l'alerte de la population), la communication comportementale (information et consignes transmises à la population), la mobilisation et la coordination des moyens, le recensement, le regroupement et l’évacuation de la population située dans la zone de danger, la mise en œuvre par les services concernés (santé, éducation,…) des stratégies spécifiques pour les personnes non-autonomes, la sécurisation de la zone, la prise en charge des impliqués et la recherche de solutions d’hébergement.

Zone de défense : exercice NRBC
full size
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC
Zone de défense : exercice NRBC