×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

Plan de Veille hivernale

Modifié le 30/12/2014

Actualité du 30/12/2014 

Lire le communiqué de presse : PDF Intoxication au monoxyde de carbone

Le froid en Ile-de-France : les risques

La survenance en Ile-de-France, pendant la période hivernale, de températures très basses sur plusieurs jours est constitutive de la situation de grand froid.

Ponctuellement, par vagues, le froid peut donc s’installer et atteindre parfois des températures contre lesquelles les personnes vulnérables, telles que les personnes âgées, les enfants ou les personnes exposées comme les SDF et les travailleurs, doivent se prémunir.

Piétons sous la neige

Quelles sont les mesures prises en cas de froid hivernal intense ?

La période du 1er novembre au 31 mars  de l’année suivante constitue la période dite de« veille saisonnière »  hivernale.

L’activation opérationnelle de la veille hivernale repose sur un mécanisme de vigilance météorologique. Des mesures nationales et locales sont mises en œuvre de manière adaptée en direction des personnes les plus vulnérables par les autorités et les différents acteurs concernés en fonction de l’impact prévisible ou avéré  de la vague de froid.

La mise en œuvre du dispositif est assurée sous l’autorité des préfets de département et de région, par la direction régionale de Météo France et l’Agence Régionale de Santé. 

Le dispositif se formalise par une carte de France métropolitaine, actualisée 2fois par jour par Météo France (à 6h00 et 16h00)  qui signale si un risque menace un ou plusieurs départements  dans les 24heures à venir  à l’aide de quatre couleurs : vert, jaune, orange, rouge. Les couleurs orange et rouge seront accompagnées d’un pictogramme  permettant d’identifier la nature du risque.

Le niveau de vigilance vert n’appelle pas de mesure particulière.

La vigilance jaune :  Sa mise en œuvre se traduit en Ile de France par le renforcement des équipes de maraude et du SAMU social ainsi que du 115, une extension de l’ouverture des accueils de jour avec un accompagnement social, l’activation de nombreuses places hivernales.

La vigilance orange « grand froid » :  Sa mise en œuvre  se caractérise par l’activation par les préfets de département  des mesures de leur plan grand froid.  Si plusieurs départements sont touchés simultanément,le préfet d’Ile de France, préfet de Paris, en liaison avec le préfet de police,préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris, peut activer certaines mesures sur tout ou partie de la région. Sur la voie publique, des équipes municipales, des associations de sécurité civile, le SAMU social et des patrouilles de policiers  vont à la rencontre des personnes isolées et mises en danger par le froid  pour les conseiller et les orienter vers des structures adaptées. Des actions locales d’information sont menées  sur les mesures préventives élémentaires en direction du public.

La vigilance rouge « grand froid » : ce niveau  correspond  à la survenance de températures extrêmement basses associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire (effondrements électriques,blocage des réseaux de transport, …).

Sa mise en œuvre se caractérise pour chaque département,  par la mobilisation par les préfets de places supplémentaires d’hébergement ,le renforcement des équipes de maraude et du SAMU social avec l’appui de l’EPRUS (Établissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires) , l’extension des horaires et jours d’ouverture des accueils de jour, ainsi qu’un dispositif de prévention renforcé  pour les soins comme pour la prise  en charge médico-sociale.

Que dois-je faire en cas de grand froid ?

Consultez les recommandations sanitaires à suivre en cas de grand froid ou froid extrême sur le site Internet du Ministère des affaires sociales et de la santé  .

Quelques recommandations de base :

En cas de grand froid ou de froid extrême :

  • Limitez les activités extérieures si vous faites partie des personnes à risque. Sauf nécessité impérative, évitez de sortir avec votre nourrisson en période de grand froid.
  • Le froid demande des efforts supplémentaires à l’organisme, et notamment au cœur qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement. Ainsi, vaut-il mieux limiter les efforts physiques même lorsqu’on est en bonne santé.
  • Si vous devez tout de même sortir à l’extérieur :
    • Adaptez votre habillement : pensez à vous couvrir la tête et à vous munir d’une écharpe pour recouvrir le bas du visage et particulièrement la bouche. Habillez-vous très chaudement. De plus, de bonnes chaussures permettent d’éviter les chutes.
    • Soyez particulièrement vigilants pour les nourrissons et les enfants. Évitez de placer votre nourrisson dans un porte-bébé, susceptible de comprimer ses membres inférieurs et d’entraîner des gelures. Il est préférable que votre enfant soit transporté dans les bras, un landau ou une poussette afin qu’il puisse bouger régulièrement pour se réchauffer.
  • À la maison :
     Une des conséquences indirectes du froid est le risque accru d’intoxication par le monoxyde de carbone, première cause de mortalité par toxique en France. De ce fait :
    • Assurez-vous du bon fonctionnement des ventilations et des appareils de chauffage qui doivent avoir été entretenus avant utilisation. Ne faites pas surchauffer les poêles à bois ni les chauffages d’appoint en raison des risques d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone. Les chauffages d’appoint fonctionnant avec des combustibles (ex : kérosène) ou de camping sont à proscrire pour les mêmes raisons.
    • En cas d’utilisation, installez impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments, ils ne doivent jamais être placés à l’intérieur.
    • Ne surchauffez pas votre logement mais chauffez normalement en vous assurant de sa bonne ventilation (n’obstruez pas les bouches d’aération).
Pensez également à prendre régulièrement des nouvelles des personnes âgées ou handicapées et/ou isolées de votre voisinage ou entourage. Enfin, n’hésitez pas à appeler le 115 si vous remarquez une personne sans abri ou en difficulté dans la rue.
Plan_grand_froid

La survenance en Ile-de-France, pendant la période hivernale, de températures très basses sur plusieurs jours est constitutive de la situation de grand froid.

Ponctuellement, par vagues, le froid peut donc s’installer et atteindre parfois des températures contre lesquelles les personnes vulnérables, telles que les personnes âgées, les enfants ou les personnes exposées comme les SDF et les travailleurs, doivent se prémunir.