×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

Démarches  

Fermetures estivales :

Le service des permis de conduire sera exceptionnellement fermé au public le lundi 24 juillet 2017 .

A compter du jeudi 13 juillet et jusqu'au 31 août inclus , le service des objets trouvés  sera fermé tous les jeudi matin. Le service rouvrira ses portes à partir de 14h00 et conservera ses horaires habituels les autres jours de la semaine.

Plan canicule

Modifié le 20/08/2014

Les fortes chaleurs : les risques


La canicule se caractérise par une intense chaleur estivale diurne et nocturne.

L’organisme humain ne peut pas récupérer si l’amplitude thermique est trop faible entre le jour et la nuit.

Les personnes fragiles (personnes âgées ou handicapées, jeunes enfants, etc.) peuvent ainsi être particulièrement touchées par les fortes chaleurs.

Les pathologies les plus fréquentes sont les hyperthermies et les coups de chaleurs, les déshydratations ou les hyponatrémies (manque en sodium).

Canicule

Quelles sont les mesures prises en cas de canicule en Ile-de-France ?


Suite à l'épisode caniculaire de 2003, une série de mesures nationales et locales ont été prises pour prévenir et limiter les effets sanitaires d’une future canicule. Ainsi, chaque année, du 1er  juin au 31 août, une veille sensibilisant les acteurs publics est automatiquement activée. Différentes actions sont prévues selon les 4 niveaux de vigilance météorologique diffusés par Météo France (vert, jaune, orange ou rouge) :

  • Le niveau 1 - veille saisonnière  – est activé automatiquement du 1er juin au 31 août . Il correspond à une couleur verte sur la carte de vigilance météorologique. Il permet de s’assurer que tous les dispositifs d’alerte et de réaction sont opérationnels. L’évolution des indicateurs climatiques, atmosphériques et sanitaires est surveillée en permanence par la cellule de veille de l’état‑major de zone, le repérage des personnes fragiles étant assuré par les communes tenant un registre dédié (CHALEX pour la Mairie de Paris).

  • Le niveau 2 - avertissement chaleur  – est une phase de veille renforcée qui correspond au passage en jaune de la carte de vigilance météorologique. Ce niveau reste un niveau de vigilance. Il implique néanmoins la mise en œuvre de mesures graduées, notamment en matière d’information et de communication.

  • Le niveau 3  - alerte canicule  – répond au passage en vigilance orange sur la carte de Météo France. Le SGZDS peut mettre des moyens civils et militaires à disposition en assurant l’interface entre le niveau national (COGIC) et départemental. Sur la voie publique, des équipes municipales, des secouristes et des patrouilles de policiers vont à la rencontre des personnes isolées et mises en risque par la chaleur pour les conseiller ou les orienter vers des structures adaptées. Par ailleurs, des actions locales d’information sur les mesures préventives élémentaires en direction du public sont menées. Enfin, des lieux rafraîchis sont signalés à l’usage du grand public, d’autres sont spécialement aménagés pour offrir aux personnes fragiles un répit sécurisé et au frais.

  • Le niveau 4 – mobilisation maximale – répond au passage en rouge sur la carte de vigilance météorologique et correspond à une canicule avérée exceptionnelle (très fortes chaleurs sur une longue durée et apparition d’effets collatéraux : coupure d’électricité, sécheresse, saturation des hôpitaux, etc.). Le niveau 4 entraîne une mobilisation exceptionnelle de tous les moyens humains et matériels disponibles. En Ile-de-France, elle est pleinement du ressort du préfet de Police, préfet de zone de défense et de sécurité de Paris. Il assure la coordination des efforts départementaux tant en matière de renforts que de communication.

Le travail réalisé par Météo France est précieux pendant la période estivale. Grace à la carte météorologique métropolitaine, disponible sur le site internet, les prévisions météorologiques sont accessibles à l'ensemble de la population. La carte météorologique est actualisée deux fois par jour, à 6h et 16h et peut être réactualisée à tout moment, si un changement notable intervient.


Que dois-je faire en cas de canicule ?



Consultez les recommandations à suivre en cas de fortes chaleurs sur le site Internet du Ministère des affaires sociales et de la santé .

Si vous souhaitez être recensé(e) par votre commune, contactez votre mairie.


Quelques recommandations de base :
Rafraîchir son habitation :
  • Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure.
  • Provoquez des courants d’air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse.

Se rafraîchir :
  • Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains frais, sans vous sécher.
  • Restez à l’intérieur de votre habitat dans les pièces les plus fraîches et au mieux, dans un espace rafraîchi.
  • En l’absence de rafraîchissement, passez au moins 2 ou 3 heures par jour dans un endroit frais : grands magasins, cinémas, lieux publics.

Se désaltérer :
  • Buvez régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins 1 litre et demi à 2 litres  par jour, sauf en cas de contre-indication médicale.
  • Ne consommez pas d’alcool, qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation.
  • Évitez les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, colas) ou très sucrées (sodas) car ces liquides augmentent la sécrétion de l’urine. 
  • En cas de difficulté à avaler les liquides, prenez de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melons, pastèques, prunes, raisins, agrumes) et des crudités (concombres, tomates, sauf en cas de diarrhées), boire de l’eau gélifiée.
  • Accompagnez la prise de boissons non-alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes, etc.).
  • Évitez les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardinage, bricolage, etc.) .

Aider ses proches :
  • Aidez les personnes dépendantes (nourrissons et enfants, personnes âgées, personnes handicapées, personnes souffrant de troubles mentaux) en leur proposant régulièrement des boissons, même en l’absence de demande de leur part.
  • Appelez régulièrement vos voisins et/ou vos proches âgés et/ou handicapés pour prendre régulièrement de leurs nouvelles.