×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

La pollution atmosphérique : qu'est-ce que c'est ?

Modifié le 01/08/2018

La pollution atmosphérique en Ile-de-France


La pollution de l’air, c’est la modification de la composition de l’air par des polluants nuisibles à la santé et à l’environnement. Ces polluants proviennent de la nature (feux de forêt par exemple) ou des activités humaines (trafic routier, chauffage, industrie, agriculture…).

Compte tenu de sa forte densité urbaine, l’Île-de-France (notamment Paris et les grands axes routiers) présente une forte concentration de polluants dans l’atmosphère et connaît une pollution chronique notamment aux particules fines et à l’ozone.


En raison de son caractère inévitable (chacun est contraint d’inhaler l’air de la zone géographique dans laquelle il vit), l’exposition aux pollutions atmosphériques concerne l’ensemble de la population. Les groupes les plus sensibles à la pollution de l’air sont les enfants, les femmes enceintes, les personnes atteintes de pathologies particulières respiratoires et/ou cardiovasculaires, ainsi que les personnes âgées.

La gestion des pics de pollution représente donc un enjeu majeur pour le Secrétariat général de la Zone de défense et de sécurité de Paris, structure de gestion de crise du préfet de Police pour la protection des personnes et des biens dans l’ensemble de l’Île-de-France.

En cas d’épisode aigu de pollution, le préfet de Police met en œuvre des actions d’information et de recommandation. Il prescrit, le cas échéant, des mesures réglementaires d'urgence visant à réduire les émissions de polluants dans l’atmosphère.

Voir le dispositif d’urgence en cas d’épisode de pollution  

En savoir plus sur les effets de la pollution atmosphérique  


D’où vient la pollution ?


les-polluants

pollution-atmospherique

Niveau_pollution


Pour les polluants Ozone et Particules, on parle de persistance d’un épisode de pollution lorsque le dépassement du seuil d’information-recommandation est prévu pour le jour-même et le lendemain.

En savoir plus sur les différents polluants :


La surveillance de la qualité de l’air


On mesure la qualité de l’air par son niveau de concentration en polluants atmosphériques à l’intérieur d’une zone géographique.

Airparif, association de surveillance de la qualité de l’air, mesure chaque jour le niveau de pollution en Île-de-France grâce à 70 stations de mesure. Grâce à des outils informatiques de modélisation, les experts de l’association peuvent également prévoir l’état de l’air pour les prochains jours et évaluer les effets des mesures de réduction d’émissions de polluant prises par les autorités, par exemple lors d’un pic de pollution.

Les phénomènes météorologiques tels que le soleil, le vent et la pluie ont un impact important sur la concentration de polluants dans l’atmosphère. Les prévisions et analyses des experts de Météo France contribuent donc également à la surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France.  

Lors d’un épisode de pollution, ce sont l’ensemble de ces données et prévisions qui vont permettre au préfet de Police, préfet de la Zone de défense et de sécurité de Paris, de décider des recommandations et mesures d’urgence nécessaires.

Voir le dispositif d’urgence en cas d’épisode de pollution  
Consultez le site de Airparif