×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

Démarches  

L'accueil des usagers d'une salle de réception du public étranger (salle séjour 1 recevant à titre principal les ressortissants d'Asie, Océanie, Europe, Proche Orient Amérique) connaît des perturbations que nous nous efforçons de régler dans les meilleurs délais. Merci de votre compréhension.

Vos commissariats en Seine-Saint-Denis

Modifié le 15/07/2015

L'action de la police en Seine-Saint-Denis

Entre l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et le Stade de France, le marché aux Puces de Saint-Ouen et le parc international des expositions de Villepinte, le salon de l’aéronautique du Bourget et le parc de la Courneuve, des centaines de voyageurs, chineurs, supporters ou simples visiteurs s’entrecroisent chaque année en Seine-Saint-Denis, pourtant l’un des plus petits départements de France. La future Cité du cinéma de Luc Besson, qui sera érigée d’ici à 2012, viendra compléter cette vitrine. Si ces sites sont autant de points sensibles pour la police locale, bien d’autres événements défraient aujourd’hui la chronique.

Un fait chaque jour

Avec un taux de chômage de 9,4 %, un nombre record de cités (144) – dont un tiers jugées sensibles – et une immigration clandestine massive, le département réunit en effet tous les ingrédients d’une situation explosive et connaît une économie souterraine et des violences de bandes très importantes. En 2008, malgré un recul de 3,8 % de la délinquance générale, la Seine-Saint-Denis possédait toujours l’un des taux de délinquance les plus élevés de France avec une augmentation des vols à main armée (+ 21,1 %), des trafics de stupéfiants (+ 11,3 %) et des vols de deux-roues (+ 9,3 %). Le « neuf-trois » ou le « neuf-cube », comme le surnomment les jeunes, connaît au moins un événement grave par jour et un fait majeur par semaine. Parmi les plus retentissants, l’attaque d’un fourgon de police à l’arme de guerre à la Courneuve en mai 2009 résonne encore dans les mémoires comme un signal d’alarme inquiétant.

Pour faire reculer l’insécurité et renforcer la confiance entre la police et la population, le ministère de l’Intérieur, en mars 2008, a mis en place un « plan de cohésion » pour la Seine-Saint-Denis. Plus de policiers disponibles et visibles sur le terrain, des effectifs mieux intégrés dans leur quartier d’affectation et une coopération approfondie avec tous les acteurs de la chaîne de la sécurité (bailleurs sociaux, agents municipaux, chefs d’établissements), tels sont les axes de cette nouvelle stratégie contre la violence. Pour sécuriser les secteurs les plus sensibles, des unités territoriales de quartiers ont été créées ainsi qu’une compagnie de sécurisation spécialement formée pour faire face aux violences urbaines.

Toujours plus jeunes

Bien qu’en diminution par rapport à 2007, l’implication des mineurs demeure préoccupante puisque leur part dans les affaires de délinquance générale atteint 21,2 %.

Ceux-ci sont notamment concernés par un vol à main armée sur trois !
La violence se banalise et s’enracine. Frapper un camarade, un professeur, ou brûler une voiture, ne sont pas forcément synonymes de fait grave. Pour sensibiliser les jeunes à la réalité de leur métier et aux méfaits de la délinquance, les policiers multiplient les interventions dans les collèges et les campagnes de communication.

Malgré la situation, la police, qui lutte sur tous les fronts, garde bon espoir : « La fidélisation des effectifs de police à des quartiers, la mise place de plans départementaux de lutte contre les drogues, le démantèlement des réseaux de stupéfiants, les actions de prévention dans les collèges et lycées sont autant de moyens qui devraient aider le département à voir le bout du tunnel » , affirme le lieutenant Sophie Bourdais, adjointe au chef du département prévention communication.

Brigade des réseaux franciliens

Unité d'Accueil et de Sécurisation Gare
Gare de Saint Denis - RER
Place de la Gare
93200 SAINT DENIS
Tél : 01.55.87.61.10


Localisation des commissariats



Fiche d'identité du 93

Superficie  : 236 km2
Population  : 1 486 000 habitants
Nombre de communes  : 40
Nombre de commissariat  : 23
Effectifs  : 4 817
Nombre de faits constatés  :
 140 603 dont délinquance de voie publique 74 798

carte 93
 
Icone ecusson préfecture de police
Appli Préf.police

Retrouvez l'application Préf.police  et son bouquet de services pratiques :

icone fleche verte  Les services de police les plus proche
icone fleche verte  Les numéros d’urgence 112 - 18 - 17 - 15
icone fleche verte  Les fourrières – Où est mon véhicule ?
icone fleche verte  Accès aux démarches administratives.


Sur :

l'App Store
Googleplay