×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

 

Michel Delpuech, préfet de Police, exprime sa profonde tristesse à la suite du décès, ce jour, du Sergent Jonathan LASSUS-DAVID qui avait été très grièvement blessé le 10 janvier à Choisy Le Roi (94).

Michel Delpuech, préfet de Police, exprime sa profonde tristesse à la suite du décès, ce jour, du Sergent Jonathan LASSUS-DAVID qui avait été très grièvement blessé le 10 janvier à Choisy Le Roi (94). Il s’associe à la douleur de la famille et des Pompiers de Paris.

Le mercredi 10 janvier un incendie de parking s’est déclaré sur la commune de Choisy le Roi (94). Une enquête est actuellement en cours pour rechercher les auteurs de ces faits d’origine criminelle.

Cet incendie qui a mobilisé plus d’une centaine de pompiers de Paris pendant plus de 30 heures dans des conditions extrêmes a durement éprouvé les équipes engagées.
Lors de cette délicate intervention trois sapeurs-pompiers ont été blessés dont un très grièvement, le Sergent Jonathan LASSUS-DAVID, de la 22ème compagnie.

Après plusieurs jours de lutte, ce soldat du feu, qui a fait preuve d’un courage et d’un professionnalisme exemplaires, est décédé ce jour des suites de ses blessures.

Le Sergent LASSUS-DAVID était pacsé et père de famille. Mort au feu, il est allé au bout de son engagement alors qu’il accomplissait sa mission exigeante de sapeur-pompier de Paris. Son action a contribué à l’évacuation d’habitants qui auraient pu être victimes de ce sinistre.

Michel DELPUECH, préfet de Police, et Jean-Claude GALLET, Général, commandant la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris expriment leur profonde tristesse face à ce drame qui touche la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris et la préfecture de Police toute entière.

Ils adressent à la famille et aux proches du Sergent leurs plus sincères condoléances et les assurent de leur soutien le plus total.
Ils s’associent à leur douleur ainsi qu’à celle de ses frères d’armes éprouvés par cette disparition.

Une fois encore la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris a payé un lourd tribut dans sa mission quotidienne de protection de la population.


Posté le 14/01/2018