Dans les entrailles de Paris

Modifié le 07/04/2014


30 000 regards d’accès sont implantés tous les 50 mètres et utilisés par les policiers spécialisés pour descendre dans les égouts de Paris.
full size
30 000 regards d’accès sont implantés tous les 50 mètres et utilisés par les policiers spécialisés pour descendre dans les égouts de Paris.
30 000 regards d’accès sont implantés tous les 50 mètres et utilisés par les policiers spécialisés pour descendre dans les égouts de Paris.
30 000 regards d’accès sont implantés tous les 50 mètres et utilisés par les policiers spécialisés pour descendre dans les égouts de Paris.
La pierre tombale de Philibert Aspairt est un mythe pour les cataphiles. Il s’y serait perdu en 1793 en cherchant le caveau des chartreux.
La pierre tombale de Philibert Aspairt est un mythe pour les cataphiles. Il s’y serait perdu en 1793 en cherchant le caveau des chartreux.
Croix funéraire jouxtant une salle de cinéma installée clandestinement sous le palais de Chaillot et découverte en 2005 par huit cataflics.
Croix funéraire jouxtant une salle de cinéma installée clandestinement sous le palais de Chaillot et découverte en 2005 par huit cataflics.
Spécimens des quelques 4 millions de rats d’égouts qui s’affairent dans le sous-sol parisien.
Spécimens des quelques 4 millions de rats d’égouts qui s’affairent dans le sous-sol parisien.
Fresque murale représentant la préfecture de police et Notre-Dame, composée par l’une des promotions de l’école des Mines (sous-sol du 14e arr.).
Cataflics, policiers du métro ou de la compagnie de sécurisation, font partie du millier de personnes à explorer et sécuriser 285 kms de galeries.
Cataflics, policiers du métro ou de la compagnie de sécurisation, font partie du millier de personnes à explorer et sécuriser 285 kms de galeries.