×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

Démarches  

Fermeture exceptionnelle de la section des licences des débits de boissons les jeudi 20 septembre après-midi et vendredi 21 septembre après-midi. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

 

Zoom sur ...l'hameçonnage

La pêche aux informations est ouverte 

phising

À l’ère du numérique le traitement des données s’effectue en grande partie, via des échanges par messageries électroniques ouvertes sur l’extérieur (hors réseaux intranet privé).

Le flux des messages n’ayant cessé d’augmenter ces dernières années dans la plupart des entreprises, ouvre les portes sur une nouvelle menace de captation des données personnelles et/ou professionnelles :


L’ hameçonnage (phishing)

phishing2

Quel danger se cache derrière cette appellation atypique ?

L’hameçonnage est une technique d’accroche permettant à son auteur de recueillir de l’information ou d’installer un programme malveillant dans le système informatique de votre organisme.

Il prend la forme d’un courriel qui vous est adressé et qui semble provenir d’un expéditeur de confiance. Il peut contenir un fichier, une pièce jointe ou un lien de redirection vers un site frauduleux, avec une incitation à cliquer sur des éléments permettant l’intrusion dans votre système.


Quelques conseils pour éviter de mordre à l'hameçon

Outre le fait de changer vos identifiants et mots de passe et d’en aviser immédiatement vos responsables informatiques ainsi que vos supérieurs, voici quelques mesures simples qui vous permettront de ne pas renouveler l’erreur lorsqu’une nouvelle perche vous sera tendue :

  • Méfiance face à des courriels exigeant une réponse ou une action immédiate et vous intimant de ne pas en informer votre hiérarchie ou vos collaborateurs.
  • Prudence vis-à-vis des courriels comportant des visuels officiels dont la résolution est mauvaise et/ou des fautes d’orthographe, de syntaxe, de grammaire dans le corps du texte et/ou l’objet.
  • Ne cliquez pas sur un lien ou une pièce jointe douteuse. Au besoin, rabattez-vous sur le site web officiel en entrant l’URL en haut de page.
  • Ne répondez jamais à un courriel vous demandant des informations confidentielles (identifiants, coordonnées bancaires, etc.). Préférez l’attache téléphonique aux fins de vérifications.
  • Méfiez-vous des courriels d’expéditeur connu mais dont l’adresse électronique ou la nature du message sont inhabituelles ou catégorisés comme « spam / indésirable » par le logiciel de messagerie.
  • Redémarrez régulièrement votre poste, notamment lorsque le système vous y invite.

Posté le 24/08/2018