Démarches  

Pour la fin du mois d'août , consultez les restrictions d'horaires des services des démarches relatives aux permis de conduire .

Les coffres-forts

Modifié le 26/03/2015

Le choix du coffre-fort peut se faire selon le type de biens que l'on souhaite y déposer et leur valeur. Ainsi, si l'essentiel est bien de lutter contre le vol, le coffre-fort peut également être ignifugé, étanche, portatif (mallette coffre-fort).


On distingue deux grandes catégories de coffres forts : les coffres forts homologués et les autres. Un coffre fort homologué répond à des exigences strictes établies par des normes.

Normes et assurances pour le coffre-fort

Les normes européennes pour les coffres-forts sont EN 1143-1 et EN 1047-1 . Il existe également le label français A2P .


Norme EN 1143-1

coffre_fort1

Cette norme est relative au coffre-fort dont « la protection contre l’effraction dépend uniquement des matériaux et de la construction d’origine du produit, et non des matériaux ajoutés lors de l’installation ». Elle détermine 7 classes de sécurité distinctes et attribue à chacune d'entre-elles un montant de valeurs assurables :

  • Classe 0 : Valeur assurable de 8 000 €
  • Classe 1 : Valeur assurable de 25 000 €
  • Classe 2 : Valeur assurable de 35 000 €
  • Classe 3 : Valeur assurable de 55 000 €
  • Classe 4 : Valeur assurable de 110 000 €
  • Classe 5 : Valeur assurable de 200 000 €
  • Classe 6 : Valeur assurable de 300 000 €


Norme EN 1047-1

Elle se compose d'un test d'endurance au feu, d'un test d'endurance au choc thermique et d'un test de résistance de chute.


LES TESTS D'ENDURANCE AU FEU

coffre_fort2
  • Les armoires ignifuges papier  : l'armoire ignifuge papier est placée dans un four pour une chauffe de deux heures. La température du four suit strictement la courbe internationale d'incendie. Après 120 minutes, les brûleurs sont stoppés. Commence alors la période de refroidissement pendant laquelle les températures intérieures du produit sont toujours mesurées. Le test est terminé lorsque toutes les températures commencent à décroître. Le test est réussi lorsque pour chacun des capteurs la température mesurée n'a jamais dépassé 170°C.
  • Les armoires ignifuges pour supports informatiques  : l'armoire ignifuge informatique est placée dans un four pour une chauffe de deux heures. La température du four suit strictement la courbe internationale d'incendie. Après 60 ou 120 minutes en fonction des modèles d'armoire ignifuge, les brûleurs sont stoppés. Commence alors la période de refroidissement pendant laquelle les températures intérieures du produit sont toujours mesurées. Le test est terminé lorsque toutes les températures commencent à décroître. Le test est réussi lorsque pour chacun des capteurs la température mesurée n'a jamais dépassé 50°C.


LE TEST DE RÉSISTANCE AUX CHOCS THERMIQUES ET D'IMPACT

Le four est préchauffé à 1 090°C. Une armoire ignifuge y est placée pendant 22,5 ou 45 minutes (en fonction des modèles). L'armoire ignifuge est ensuite retirée du four pour être soulevée à 9,15 m du sol, puis est lâchée. L'armoire ignifuge est à nouveau placée dans le feu pour une nouvelle période d'exposition de 22,5 ou 45 minutes, cette fois à une température de 840°C. La période de refroidissement appliquée et le seuil critique des températures à ne pas dépasser sont identiques au test d'endurance au feu.

Le label A2P

Parmi les coffres-forts homologués, certains sont également « certifiés » lorsqu'ils ont subis avec succès les tests effectués par des organismes de certification indépendants, tel en France le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection) et son label A2P.


Les tests extrêmes de résistance à l’effraction du label A2P (serrures ou coffre-fort) distinguent 3 catégories de résistance (1, 2 ou 3 étoiles) :

  • A2P*  : résistance de 5 minutes à l'effraction
  • A2P**  : résistance de 10 minutes à l'effraction
  • A2P*** : résistance de 15 minutes à l'effraction



Fixation obligatoire des coffres-forts par cheville à expansion
Le label A2P oblige à la fixation des coffres-forts jusque 1000 kg, idéalement dans un sol ou un mûr béton, pour une sécurité optimale. La fixation est un moyen de protection déterminant contre l'arrachement du coffre-fort. Dans le cas contraire, le coffre-fort non fixé perd sa certification.


Les retardateurs d'ouverture

Pour prévenir les vols à main armée, les serrures électroniques des coffres-forts peuvent être équipées de système de temporisation interdisant leur ouverture inopinée ou en dehors des heures de fonctionnement du commerce :

  • Une serrure horaire permet de programmer une plage d'ouverture (horaire ou jours particuliers) pendant laquelle l'ouverture du coffre est seule possible.
  • Un système de temporisation diffère l'ouverture demandée. Il est conseillé de le programmer sur une durée supérieure à 20 minutes (le coffre ne s'ouvrira que 20 minutes après qu'on ait actionné son ouverture).


Toute ouverture hors des horaires ou des jours programmés génèrent une alerte auprès de la centrale d'alarme du magasin ou du centre de surveillance.


Enfin, en cas de vol à main armée, la mise en place d'un code sous contrainte  permet de déclencher une alerte discrète auprès du centre de surveillance ou de gardiennage tout en obtempérant aux injonctions du malfaiteur. Il est également possible de programmer un temps d'ouverture du coffre, au-delà duquel une alerte est émise s'il n'est pas refermé.



Affichez de manière visible sur le coffre-fort l'existence d'une serrure horaire ou d'une temporisation à l'ouverture, afin d'éviter toute violence sur le personnel.