×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

Démarches  

Le service des objets trouvés sera exceptionnellement fermé le vendredi 19 janvier 2018 à partir de 14h00  et rouvrira ses portes dès le lundi 22 janvier 2018 à 8h30 .

Les rendez-vous pour l'échange des permis de conduire étrangers sont suspendus jusqu'au 19 janvier 2018 .

 

Braquage au gaz

Le 28 décembre 2013 à Neuilly-sur-Marne (94), une supérette était victime d’un vol à main armée.

Deux personnes, cagoulées et gantées, faisaient irruption à la fermeture du magasin en menaçant le personnel d’une bombe lacrymogène.
Ils parvenaient à dérober l’argent du coffre en obligeant la directrice du magasin à l’ouvrir.
Des rondes et patrouilles permettaient les effectifs locaux d’apercevoir cette agression et intervenaient.
A la vue des policiers, les deux voleurs fonçaient sur eux avec leur voiture.
Durant cette intervention, un des braqueurs parvenait à prendre la fuite, tandis que l’autre était interpellé.
Le butin était retrouvé sur place ainsi que le matériel utilisé lors de cette agression.
Les investigations se poursuivent pour retrouver le second voleur.


Conseils :

  • Lors de ce type d’agression, ne résistez pas.
  • Laissez-les faire et retenez un maximum d'informations à leur sujet (description physique, accent, moyen de fuite et direction ...).
  • Si vous êtes victime d’aspersion de gaz lacrymogène, suivez les consignes de la fiche éditée dans le " Les attaques à la Lacrymogène "
  • Pour éviter de mettre en danger le personnel, installez des coffres « tirelire » munis de deux serrures : une, pour le personnel et une, pour les convoyeurs de fonds. Ainsi, impossible d’ouvrir le coffre sans les deux clés.
  • Si vous ne faites pas appel à une société de transport de fonds, optez pour un coffre à ouverture temporisée.

Posté le 17/01/2014