×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

 

Un braquage de trop

Aubervilliers (93), début mars 2014, en fin d’après-midi, un homme cagoulé, ganté et muni d’un pistolet mitrailleur faisait irruption dans une supérette.

Menaçant le personnel, il se faisait remettre 1800 euros en espèces. Deux agents de sécurité et un policier hors service parvenaient à interpeller le malfaiteur. Après vérifications, il s’avérait que son arme était factice. Déféré, l’auteur était condamné à 5 ans de prison et écroué.


Conseil :

En cas d’attaque, rappelez à votre personnel de ne pas résister, mais de bien mémoriser tout détail susceptible d’être utile aux fins d’identifications (apparence, accent, tatouage, direction fuite, moyens utilisés, etc ).
Après ce type d’agression, n’oubliez pas qu’au commissariat vous pouvez bénéficier d’un soutien psychologique, ainsi que des coordonnées d’associations d’aide aux victimes.


Posté le 20/03/2014