×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

L’accessibilité à la préfecture de police

Modifié le 21/08/2015

SAI

La préfecture de police mène une politique volontariste pour rendre accessible à toutes personnes handicapées, quelles que soient leurs difficultés, les espaces publics, les transports et le « cadre bâti » avant le 1er janvier 2015 (loi du 11 février 2005). Ceci se traduit dans l’ensemble des chantiers tant pour les services de police que pour les services administratifs.

Afin de garantir les échéances fixées par la loi, les établissements recevant du public (ERP) de la préfecture de police ont déjà fait l’objet d’un diagnostic. Des études de projets pour l’amélioration de l’accessibilité ont été menées afin d’établir un schéma directeur immobilier.


Bilan d’accessibilité


Ces efforts se traduisent par un investissement de plus de 3 millions d’euros depuis 2009 afin de rendre accessibles les différents sites de la préfecture de police.

Aujourd’hui, 68% de ses établissements administratifs recevant du public disposent d’aménagements pour faciliter l’accessibilité des personnes en situation d’handicap. Ce chiffre s’élève à 53% pour les hôtels de police et les commissariats parisiens.

En 2012, on note que des travaux d’amélioration d’accessibilité ont été réalisés notamment dans les commissariats des 4e , 9e  et 19e  arrondissements. Ces installations passent par des aménagements spécifiques comme des accès de plain pied, des espaces d’accueil adaptés, des portes à ouverture automatisée ou encore un balisage tactile et sonore.


De nouvelles réalisations aux normes


Au-delà d’un effort de réhabilitation des établissements existants, il faut noter que la préfecture de police a ouvert de nouveaux commissariats répondant pleinement aux normes en vigueur en matière d’accessibilité. C’est le cas dans les Hauts-de-Seine où, depuis 2008, 6 nouveaux commissariats totalement équipés ont été livrés (à la Garenne-Colombes, Rueil-Malmaison, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Bois-Colombes et Vincennes).


Une action récompensée


Photo : accessibilité SAI


Le Service des Affaires Immobilières (SAI) de la préfecture de police a mis en place en 2011 une nouvelle signalétique « police » tactile et Braille. Celle-ci est adaptée à un grand nombre de handicaps dans le but d’améliorer la qualité d’usage de ses équipements.

La préfecture a été récompensée en 2012 pour cette initiative par l’attribution du trophée de l’Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH) « accessibilité des services publics » et une inscription au recueil des belles pratiques et bons usages en matière d’accessibilité de la Cité 2011-2012 du Ministère de l’Ecologie et du développement durable.

La préfecture de police poursuit ses efforts de modernisation de ses sites d’accueil du public pour favoriser l’accessibilité des personnes handicapées. Au-delà des obligations règlementaires, elle n’hésite pas à exploiter les nouvelles technologies pour une meilleure accessibilité : flashcode, audio guidage, boucle magnétique ou encore écran dynamique pour les traductions en langage des signes.