×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus sur les cookies .

La direction de l'ordre public et de la circulation

Modifié le 17/10/2013

Gérer la circulation et encadrer les grands événements

La direction de l’ordre public et de la circulation est chargée d’encadrer l’ensemble des événements se déroulant sur la voie publique, de fluidifier et sécuriser le trafic régional et de protéger les institutions.

dopc

Capitale effervescente au rayonnement international, Paris et sa périphérie abritent de nombreuses institutions, ambassades, monuments historiques et autres sites sensibles. Elles sont chaque année le théâtre de plusieurs milliers de manifestations et d’événements festifs ou sportifs. Ville-centre de l’une des premières agglomérations d’Europe, Paris draine un trafic quotidien de trois millions de véhicules. Autant d’impératifs que doit concilier la direction de l’ordre public et de la circulation pour assurer un partage harmonieux de l’espace public.

Garantir l’ordre public

La direction de l’ordre public et de la circulation est chargée d’encadrer l’ensemble des événements sur la voie publique et dans les trois départements de la petite couronne. Elle se doit, en effet, de garantir le droit de manifester, de défiler ou de s’exprimer sur la voie publique, tout en protégeant participants et riverains et en limitant la gêne occasionnée pour les usagers.


Les forces intervenant sur le terrain (compagnies d’intervention, escadrons de gendarmerie mobile et compagnies républicaines de sécurité mis à la disposition du préfet de police) sont pilotées par la direction via les trois districts d’ordre public, compétents sur plusieurs arrondissements. Cette gestion s’exerce depuis une salle d’information et de commandement spécialisée située à la préfecture de police.

crs

Rompues à toutes les techniques de maintien de l’ordre, les six compagnies d’intervention encadrent avec maîtrise tous types de manifestations.

Fluidifier et sécuriser le trafic routier régional

La sous-direction régionale de circulation et de sécurité routière (compagnies de circulation, compagnie du périphérique, compagnies motocyclistes, compagnie républicaine de sécurité routière) ont pour mission de fluidifier le trafic sur les voies et carrefours structurants de l'ensemble de l'Ile-de-France. Lors des manifestations, ils mettent en place des périmètres d’interdiction à la circulation et au stationnement afin de protéger les cortèges.


Par ailleurs, la lutte contre l’insécurité routière demeure l’une des grandes priorités de la préfecture de police, qui conjugue pour l’enrayer actions répressives et préventives. À partir d’une analyse très fine de l’accidentologie, la brigade de répression de la délinquance routière et les compagnies motocyclistes répriment les comportements les plus dangereux sur les axes et aux horaires les plus accidentogènes de l'agglomération parisienne. Les catégories de conducteurs commettant le plus d’infractions font elles aussi l’objet de contrôles ciblés.


Parallèlement, plusieurs services spécialisés mènent des actions de sensibilisation aux dangers de la route auprès de toutes les catégories d’usagers en milieu professionnel et scolaire.

radar

Forte de 70 policiers, la brigade de répression de la délinquance routière a été spécialement créée pour lutter contre les infractions routières les plus dangereuses (vitesse excessive, franchissement d’un feu rouge, alcoolémie élevée, absence du port de la ceinture, téléphone portable au volant).

Protéger les institutions

En conjuguant gardes statiques et patrouilles motorisées (assurées par l’unité mobile d’intervention et de protection), la direction de l’ordre public et de la circulation assure la surveillance des principales institutions de la République, des représentations diplomatiques, des édifices et sites sensibles. D’autres compagnies spécialisées escortent voyages officiels et transports à risques (valeurs, détenus dangereux, etc.).

Chiffres clés

Chaque année :

  • 5 200 événements festifs, sportifs, inaugurations et cérémonies
  • 2 300 opérations de maintien de l’ordre, dont 1 600 manifestations revendicatives
  • 500 voyages officiels
  • 8 millions de déplacements motorisés par jour entre Paris et la banlieue
  • 25 000 infractions à la vitesse constatées par les policiers
  • 576 000 procès-verbaux relevés par 11 radars automatiques fixes, dont 8 sur le boulevard périphérique, et 5 radars automatiques embarqués à bord de véhicules
  • 79 000 contrôles d’alcoolémie